La symptothermie, comment assurer la sécurité contraceptive ?

La symptothermie est une méthode d’observation du cycle menstruel.

Fiabilité et sécurité contraceptive de la symptothermie :

D’après l’OMS (organisme mondiale de la Santé) :
Définition de la symptothermie : La femme surveille ses périodes fertiles en observant l’évolution de sa glaire cervicale (texture claire), sa température (légère augmentation) et la consistance du col de l’utérus (ramollissement).
Elle prévient les grossesses en évitant les relations sexuelles non protégées avec pénétration vaginale pendant la plupart des jours fertiles.
98% d’efficacité en cas d’utilisation correcte et régulière.
98% d’efficacité déclarée dans la pratique courante (Manhart et al., 2013).

–> A savoir que les périodes fertiles peuvent être gérer de plusieurs manières : abstinence, préservatif masculin, féminin, dans ce cas on se rapportera à l’efficacité contraceptive du moyen utilisé.

http://www.who.int/…/f…/detail/family-planning-contraception

The effectiveness of a fertility awareness based method to avoid pregnancy in relation to a couple’s sexual behaviour during the fertile time: a prospective longitudinal study. (Hum Reprod. ; Frank-Herrmann P, Heil J, Gnoth C, et al., 2007)

Les conditions pour pratiquer en toute fiabilité la symptothermie

– Bien comprendre et apprendre la symptothermie :

Et oui, bien appliquer la méthode c’est d’une part : bien s’observer, d’autres part bien interpréter nos observations.En fait rien de difficile la dedans, mais l’apprentissage est nécessaire. Souvent des femmes se lance très vite sans prendre le temps de bien comprendre les fondements de la méthode.
Ainsi il est nécessaire de prendre le temps de se former grâce à des ouvrages ou à la formation e-learning contraception naturelle (https://www.cyclointima.fr/index.php/e-coaching-contraception-naturelle-2/) pour se lancer dans les meilleures conditions.

– En parler le plus librement possible avec son conjoint :

La communication dans le couple est un élément essentiel à la bonne pratique. En effet, la sexualité étant dépendante de notre état de fertilité ou non, si la communication n’est pas bien claire et libérée, des confusions peuvent avoir lieu et mener à des rapports à risque par manque de clarté.

Il est donc nécessaire d’expliquer à son conjoint pourquoi vous faite ce choix, de lui expliquer l’importance que ça a pour vous, et ce que ça implique, ainsi que le fonctionnement de la méthode.

– S’équiper correctement

Et oui avoir le bon matériel est absolument indispensable, et donc tout simplement s’équiper d’un thermomètre à 2 décimale et d’un cyclogramme pour noter les observations.

– S’entourer

S’entourer de femmes dans la même démarche que vous et de conseillères est important au début pour poser toutes nos questions et se rassurer.
Avant que la pratique soit totalement intégrer, il y a toute une période d’apprentissage où l’on a souvent besoin d’être écouter et réconforter dans nos premiers pas.

Pour cela il existe différents groupe sur la symptothermie, vous pouvez aussi rejoindre la communauté des Cyclominettes VIP par le biais de la formation e-learning contraception naturelle où vous avez l’espace pour poser toutes vos questions et me les poser personnellement, ainsi que d’envoyer vos observations tous les mois pour les masterclass 🙂

 

Rejoindre le groupe facebook contraception naturelle

Share Button

À propos de moi

Je m’appelle Mélissa, kinésithérapeute spécialisée en rééducation périnéale, conseillère formatrice (en formation) en symptothermie moderne et holistique et accompagnatrice/formatrice en flux libre instinctif. J’accompagne les femmes à gérer leur cycle menstruel naturellement, de manière libre, indépendante et responsable. Ma mission consiste à donner aux femmes le savoir nécessaire pour leur permettre de reprendre le pouvoir sur leur corps et à leur rythme. Chaque femme qui parvient à se re-connecter à elle et à respecter sa vraie nature contribue à la dé-médicalisation de la Femme, et met un terme aux abus qui nous sont imposés continuellement (taxe rose, produits toxiques dans les protections, souffrance reconnue à la suite des contraceptifs hormonaux, difficulté à l’information correcte et fiable). Chaque femme a le droit de savoir et de choisir de manière libre et éclairée ce qu’elle estime être le plus adapté pour elle, sans jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *