Marre de souffrir pour ma contraception : 2 actions maintenant pour changer les choses! #payetacontraception

#PayeTaContraception : tu as souffert ou tu souffres de ta contraception :

2 actions que tu dois faire maintenant pour contribuer au changement !

Inspiré du Manifeste féministe pour une contraception pleinement épanouissante de Sabrina Debusquat, journaliste féministe et indépendante.

A travers son manifeste, Sabrina continue de s’engager un peu plus dans son combat pour une contraception saine, éthique, respectueuse de la Femme et de l’Homme, adaptée aux enjeux de NOTRE époque (pas celle de nos parents et grands parents).
Elle mène avec abnégation, et avec une profonde intelligence d’action un chemin de bataille. Aujourd’hui, avec son manifeste, elle enclenche un pas de plus qui doit être diffusé et vulgarisé pour lui donner vie !

Suite à la lecture de son manifeste, que j’ai eu l’honneur de pouvoir signer, j’ai ressenti le besoin profond de contribuer à sa démarche.
Chacune d’entre nous peut désormais intervenir face à ce que l’on appelle la charge contraceptive. Car s’il y en a qui font 80% du travail de vulgarisation (comme Sabrina avec son livre « J’arrête la pilule » et son manifeste), les 20% restants sont de l’ordre de la participation collective et engagée.

Dans l’ouvrage « J’arrête la pilule » , on découvrait dans les détails l’histoire de la création de la pilule contraceptive et les études indépendantes relatives aux effets secondaires reconnues, dévoilant presque une vérité morbide sans détour.
Dans ce manifeste, Sabrina affirme encore plus son positionnement. Fini les pincettes pour les âmes sensibles et susceptibles. Ce livre n’a plus pour but de ré-expliquer et démontrer pour une énième fois l’impact réel de la pilule. Ni de convaincre des effets dévastateurs des hormones de synthèse sur le corps, la vie conjugale, la planète. Le premier s’en charge déjà très bien.

Maintenant il est temps d’accélérer avec des actions concrètes.

Ainsi, pour les personnes qui renient encore que les hormones à but contraceptif :
– sont à l’origine de trouble de la libido et du désir pouvant mener à une réelle souffrance en tant que femme et dans le couple
– que des femmes initialement en très bonne santé, ont chaque année des problèmes de santé graves à cause de la pilule
– que l’impact écologique de ces hormones de synthèse sur la planète est considérable et dramatique.
– et j’en passe …
cet article nous vous est pas destiné. Ici il n’y a pas de débat ici mais un positionnement clair où l’on reconnait ces faits. De nombreux ouvrages, recherches et articles démontrent ce que j’ai cité. Peut-être qu’à l’occasion je vous ferai une liste de références sérieuses à ce sujet !

Ici je vais m’adresser à ces autres femmes. Celles qui ont souffert ou qui souffrent encore et qui veulent vraiment contribuer au changement. Je vais vous proposer des actions simples et décisives pour notre avenir et celui de nos filles, soeurs, amies, etc.

Mais avant, revenons au manifeste. Sabrina nous propose un réel plan d’action pour tendre vers un changement de mentalité et de comportement lié à la contraception. Le but étant dans l’idéal de tendre vers une contraception qui ne soit pas uniquement orientée autour de la femme, ni chargée de contraintes, souffrances ou concessions, etc.

Pour cela il faut y mettre de gros moyens sur différents plans (mentalités, gouvernemental, financiers, éthiques, etc.)
Evidement ce n’est pas nous en tant que personne qui allons écrire de nouveaux textes de loi pour s’assurer de l’intégrité du milieu médical face aux laboratoires, ou “dé-mysogyniser” nos gynécos comme évoqué dans le manifeste. Mais en tant que femme, deux actions réelles et clairement significatives sont en nos moyens.

Voici les 2 actions que je vous propose. Elles sont de notre responsabilité. Il est temps de ne plus se plaindre seule mais de lever haut et fort notre expérience de femme qui est réelle et existante.

Si toutes les femmes concernées par les effets indésirables de la pilule ou des hormones faisaient ces 2 actions, le gouvernement sera obligé de faire bouger les choses.

Ces 2 actions tirées du manifeste sont simples, rapides, puissantes.

ACTION N°1 : Je déclare mes effets secondaires liés à la prise de ma contraception hormonale officiellement !

Quoi comme effets secondaires ?
Baisse de libido, sécheresse vaginale, dépression, saignements irréguliers, migraines, nausées, phlébite, sensibilités aux seins, ballonnements, troubles émotionnels, hypertension, hypercholestérolémie, mycoses à répétition, etc.

Comment déclarer les effets secondaires ? Ici : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/signalement-sante-gouv-fr/ dans la section « Je signale »

Je vous ai fait un tuto complet pour vous montrer la démarche qui est simple (voir à la fin de cet article).

Pourquoi déclarer ? Pour chiffrer la réalité des effets secondaires, pour que l’état ne puisse plus faire l’autruche et fermer les yeux sur la réalité.

S’exprimer c’est bien, c’est encore mieux de le faire au bon endroit ! Celui qui va créer le changement.

ACTION N°2 : Je témoigne avec le hashtag #payeTaContraception !

Racontez votre histoire sur votre blog, youtube, insta, facebook avec le hashtag #PayeTaContraception.
Peu importe où le principal est de diffuser votre réalité et votre expérience.

Il en va de notre avenir et de celui de nos filles. Faire ces DEUX actions réalisables par nous toutes peut faire une grande différence, c’est votre contribution !

Et c’est tout !! Cessons de nous plaindre en silence et maintenant agissons de manière responsable et consciente vers le monde qui nous inspire. Soyons toutes des actrices de ce changement, car l’union fait la force !

Si toi aussi tu t’engages à réaliser au moins une de ces 2 actions, écris en commentaire sous cet article : « Je m’engage à faire l’action n° X #PayeTaContraception »

#libèretonféminin

#marredesouffrirpourmacontraception

Share Button

À propos de moi

Je m’appelle Mélissa, kinésithérapeute spécialisée en rééducation périnéale, conseillère formatrice en symptothermie moderne et holistique et accompagnatrice/formatrice en flux libre instinctif. J’accompagne les femmes à gérer leur cycle menstruel naturellement, de manière libre, indépendante et responsable. Ma mission consiste à donner aux femmes le savoir nécessaire pour leur permettre de reprendre le pouvoir sur leur corps et à leur rythme. Chaque femme qui parvient à se re-connecter à elle et à respecter sa vraie nature contribue à la dé-médicalisation de la Femme, et met un terme aux abus qui nous sont imposés continuellement (taxe rose, produits toxiques dans les protections, souffrance reconnue à la suite des contraceptifs hormonaux, difficulté à l’information correcte et fiable). Chaque femme a le droit de savoir et de choisir de manière libre et éclairée ce qu’elle estime être le plus adapté pour elle, sans jugement.

1 réaction sur “ Marre de souffrir pour ma contraception : 2 actions maintenant pour changer les choses! #payetacontraception ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *